Lavabo et vasque : les contraintes techniques

Sommaire

Pour être sûr de faire le bon choix entre lavabo ou la vasque, meuble ou plan vasque, il est important de se poser les bonnes questions dès le début de votre projet. En effet, vos usages et les contraintes de votre pièce vont être des critères déterminants dans votre choix. Voici tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans l'achat d'un nouveau lavabo ou d'une nouvelle vasque !

Choisissez un lavabo ou une vasque adapté à vos besoins

Identifiez vos besoins

Des utilisateurs de la salle de bain (enfants, adultes, personnes à mobilité réduite, etc.) dépendra votre choix. Parmi les contraintes à prendre en compte figure ainsi l'accessibilité au lavabo ou à la vasque. Si des enfants l’utilisent régulièrement, il est par exemple possible de l’installer plus bas que ne le veut l’usage (85 cm). Pour une famille, une double vasque sera idéale, alors que si vous êtes seul, un unique lavabo suffira.

Idem en matière de rangements. Un meuble permettra d’exploiter l’espace sous la vasque ou le lavabo pour y ranger les accessoires de bain d’une famille nombreuse.

Un ou deux points d’eau ?

Disposer de deux lavabos (ou vasques) offre de nombreux avantages. Esthétique, la double vasque habille le mur de la salle de bain et autorise de nombreux aménagements design. Pratique, elle permet à deux membres de la famille d’avoir chacun accès à un point d’eau. Chacun peut également disposer de son espace de rangement pour ses accessoires de toilette.

Mais la double vasque nécessite un espace suffisant. À titre indicatif, un meuble double vasque standard mesure de 1,20 à 1,35 m de longueur. Il faut également prévoir une double robinetterie et deux siphons, à raccorder à une seule évacuation.

Avec meuble ou plan vasque ?

Le meuble masque parfaitement les raccordements d'alimentation et d'évacuation et offre un bel espace de rangement.

Privilégiez un meuble sur pied lorsque le mur de la salle de bain n'est pas à niveau et/ou n'est pas assez solide pour supporter son poids, auquel s'ajoute celui du ou des vasques ou lavabos. Un meuble suspendu est préférable pour agrandir visuellement l'espace, faciliter la circulation dans la pièce et nettoyer au sol.

Souvent jugé plus esthétique que le meuble, le plan vasque prend la forme d'une planche ou d'une console sur laquelle est posé le sanitaire. Attention cependant à sa pose, qui requiert un vrai savoir-faire. Le plan vasque doit en effet être percé aux dimensions précises de la ou des vasques à poser, mais aussi solidement fixé au mur et parfaitement étanchéifié pour éviter tout problème d'humidité.

Prenez en compte les contraintes existantes

Plomberie et robinetterie

Commencez par vérifier l’état de votre plomberie, mais aussi de votre robinetterie. Si celle-ci n’est généralement pas fournie avec la vasque ou le lavabo, elle est pourtant souvent à changer pour s’accorder au style, ainsi qu'à l’implantation du nouveau sanitaire choisi. Ainsi, un robinet à bec bas ne conviendra pas à une vasque posée de forme bol, par exemple.

Si vous créez votre salle de bain, il vous faudra rapprocher le lavabo ou la vasque au plus près des arrivées et évacuations d'eau. Vérifiez également la qualité de votre eau. Si elle est très calcaire par exemple, ses traces seront particulièrement visibles sur un matériau comme le verre.

Électricité

Identifiez l'emplacement des prises et interrupteurs électriques, sachant que la vasque ou le lavabo est généralement surmonté d’une prise et d’un miroir pour se coiffer, se raser, etc. Mais attention, les règles électriques de sécurité sont particulièrement strictes dans la salle de bain. La norme NF C 15-100 définit ainsi 4 volumes.

  • Dans le volume 0, qui correspond à la douche et à la baignoire, aucun appareil électrique n'est toléré, exception faite de ceux directement intégrés dans certaines cabines de douche.
  • Dans le volume 1, qui correspond en largeur aux dimensions de la douche et de la baignoire jusqu'à 2,25 m de hauteur, ne sont autorisés que des appareils d'éclairage et des interrupteurs très basse tension (12 V) protégés contre les projections d'eau (IPX4).
  • Le volume 2 ajoute 0,6 m à la largeur du volume 1, pour la même hauteur. Tous les appareils électriques doivent être de classe 2 (c'est-à-dire disposant d'une double isolation et étant dispensés de mise à la terre) et protégés contre les projections d'eau (IPX4).
  • Le volume 3 correspond au reste de la salle de bain. Y sont admis les appareils et appareillages de classe 1 (c'est-à-dire de classe 2 équipés d'un transformateur très basse tension), protégés contre les chutes verticales de gouttes d'eau (IPX 1).
Lire l'article Ooreka

Configuration et style de la salle de bain

L’espace disponible est une contrainte incompressible. Si l’espace est réduit, vous pouvez cependant opter pour un lavabo ou une vasque d’angle, optimisant ainsi les mètres carrés disponibles, sans négliger pour autant les distances de dégagement, indispensables pour que la salle de bain reste confortable et fonctionnelle. Quelque 55 à 60 cm sont la distance minimum de dégagement requise devant le lavabo ou la vasque, comme tous les autres sanitaires d’ailleurs. Pour une utilisation confortable, comptez également 45 cm minimum de profondeur.

Le lavabo ou la vasque choisie devra également s’adapter au style de la salle de bain. Entre matériau, forme, couleur, mais aussi installation (encastrée, suspendue ou posée), tout est affaire de mariage harmonieux.

Lavabo & vasque

Lavabo & vasque : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur les modèles, la pose et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider